En Route

Après plus d'une année passée en Afrique de l'Ouest, j'ai finalement eu enfin une fois l'occasion de relier Freetown à Monrovia, mais cette fois par la route. Je veux vous en partager quelques images, surtout de la végétation. On croit souvent que l'Afrique est très aride et souvent désertique. C'est vrai pour un partie du continent, mais il existe aussi quelques régions très boisées et cette région d'Afrique en fait partie. C'est une des dernières réserves de forêt tropicale (40% du territoire libérien, 5% en Sierra Léone, le reste ayant été détruit à la faveur des mines de diamant et des cultures), dont malheureusement le bois est encore très prisé (même si au Libéria il existe toujours officiellement un embargo sur l'exportation de bois). Les photos que vous allez voir ont été prises juste à la fin de la période sèche (mi avril), alors qu'une à deux courtes pluies par semaine enlèvent déjà un peu la poussière. Je vous laisse donc imaginer la végétation que cela donne juste à la fin de la grosse saison des pluies (fin septembre). Il faut savoir que Monrovia est la deuxième capitale africaine la plus arrosée, la palme de pluviométrie revenant à Freetown.

Cette expédition pour relier la capitale de la Sierra Léone à la capitale du Libéria (environ 650 kilomètres) m'a pris 3 jours, tout simplement par ce que ce trajet c'est fait en escortant un convoi de Libériens qui étaient rapatriés du centre de la Sierra Léone vers leurs pays d'origine.

Forêt  Rivière

Notre périple a débuté de Freetown, pour prendre la direction du Nord Est, vers Makeni, sur une belle route goudronnée. Cela fut déjà l'occasion de traverser quelques rivières et d'admirer les premiers abords de la forêt.

Forêt  Forêt

Un peu après Makeni, nous avons quitté la route principale du Nord pour redescendre vers BO, capitale de district. Avec plus de 35 degrés à l'extérieur et l'obligation de garder les vitres fermées pour cause de poussière, il vaut mieux avoir une climatisation qui fonctionne bien.

Route et poussière  BO

Kenema  Village

Après avoir passé BO et pris la direction de Kenema à nouveau sur une très belle route, nous quittons définitivement la civilisation pour nous rendre en direction de la frontière entre la Sierra Léone et le Libéria, via Zimi. La route est aussi sauvage que le paysage qui nous entoure.

Forêt  Maison et briques

Forêt  Forêt

Forêt et piste  Forêt

Village

La région de Zimi fut très touchée par la guerre, car base arrière des rebelles Libériens. Elle a donc beaucoup souffert des pillages et de la destruction. Vu la pauvreté des habitants et le peu d'attrait de cette région pour la reconstruction, les traces des affrontements sont encore très visibles. Certaines maisons ont été reconstruites, mais les impacts de balles sur les façades ont juste été recouverts par un peu de boue.

Forêt  Maison avec impacts de balles 

Nous continuons notre route, tant bien que mal, et je me dis qu'il vaut mieux ne pas être là en pleine saison des pluies. Voici ce que s'échangent deux chauffeurs de voitures qui se rencontrent sur la piste :

« How road ? » (Comment la route ?)

Réponse : « Road there ! » (La route est là!)

Maison en construction

Zimi est en vue.

Forêt et piste boueuse  Zimi

Le paysage qui nous entoure est toujours aussi vert, la forêt toujours aussi dense, avec ses petits arbustes, les palmiers à mi hauteur, et des les grands arbres qui font un ombrage très agréable sur la route (excepté pour faire sécher la boue).

Zimi  Forêt

Par moment, au détour d'une clairière, un village se profile. Mais comment les peut-on avoir l'idée de construire un village aussi loin de tout. De quoi sont remplies les journées  ? Et le plus surprenant, c'est qu'une femme au bord de la route vend du poisson, alors que nous sommes à plusieurs heures de route de la mer. Je me demande quel doit être son état de fraîcheur.

  Forêt   Village

Enfin, nous continuons notre route en direction de la frontière. Le point de passage choisi, Bo Waterside, est une des points de passage les plus important entre les deux pays.

Village

Nous passons la dernière nuit, dans un village peu avant la frontière. Si vous cherchez un bon hôtel pour y passer la nuit, vous pouvez chercher encore longtemps. Pour cette nuit, mon hôtel s'appellera Toyota Landcruiser, chambre « 77 CD 3 ». Mais au moins cela a l'avantage de nous faire profiter pleinement des couchers et levés de soleil, en compagnie de la vie quotidienne des habitants du village.

Piste  Village

Village

Un dernier au revoir à la Sierra Léone et nous traversons la rivière qui sépare les deux pays, la Rivière Mano. Cette rivière est très connue, car elle a donnée naissance à l'union de la Rivière Mano. Cette sorte de pacte a été établi en 1973 entre le Libéria et la Sierra Léone. La Guinée s'est jointe à l'union en 1980. L'objectif de cette union était de renforcer la coopération économique entre ces pays. Mais dus aux nombreux conflits dans cette région, les objectifs n'ont pas pu être atteints. Mais, le 20 mai 2004, cette union a été réactivée lors d'un sommet avec les 3 chefs d'états: Lansana Conte de Guinée, Ahmad Tejan Kabbah de Sierra Leone et le Chairman Gyude Bryant du gouvernement provisoire du Libéria.

  Le pont de la rivière Mano Drapeau Léonais

Une fois la frontière passée, les conditions de route s'améliorent à nouveau. La route est presque toute neuve et les dernières kilomètres sont parcourus en un rien de temps. D'après ce qu'on m'a raconté, ce bout de route est un cadeau du gouvernement nigérien. Voilà plusieurs années, les nigériens voulaient offrir un cadeau au gouvernement libérien. Ils lui ont proposé de construire une route de Monrovia jusqu'à la frontière. Or, le trajet le plus court depuis Monrovia vers une frontière est une route reliant Monrovia à Bo Waterside (bien plus court que Monrovia-Harper par exemple), d'où un choix vite fait, même si cette route ne mène nulle part après la frontière. Quand à l'explication du côté Léonais, elle est aussi simple. D'après ce qu'on m'a raconté, l'idée des grands hommes d'une certaine époque était de construire une grand route qui parcourrait toute l'Afrique de l'Ouest du Nord au Sud pour relier les principaux pays. Or en Sierra Léone, comme les gens n'ont jamais réussi à ce mettre d'accord par où devait passer cette route, et bien jamais rien n'a été construit, voilà pourquoi il existe toujours cette piste en mauvais état (et comme on s'en doute, l'argent a été attribué à d'autres fins, sûrement d'une manière très limpide).
En route vers Monrovia

Bonne arrivée au Libéria.

 

PS : pour ceux qui se seraient perdus en route, peut-être ceci pourra vous aider (tant pis pour les peu doués en cartographie et sens de l'orientation) :

Carte Région de la rivière Mano

[Histoire] [Freetown] [Kenema] [Plages] [Medias SL] [En Route]