Noël

J'espère que vous avez tous bien passé le cap de la nouvelle année. Ici au Rwanda les gens marquent la nouvelle année aussi par un repas avec la famille ou les amis. Electrogaz (le fournisseur national d'eau et d'électricité) a été généreux en cette soirée de réveillon, en laissant l'électricité pour toute la capitale (d'habitude, chaque jour en tournus il y a des coupures d'électricité dans la ville, car il y a plus de demande électrique que ce que la compagnie peut fournir). Sapin de Noël

Les gens se retrouvent soit à l'église, soit dans les salles communales, en disco, ou chez les amis ou la famille (dans les maisons qui ont l'électricité de préférence). Mais comme la méfiance envers ses voisins est encore de mise, la plupart des gens ne laissent jamais leur maison sans surveillance. Donc si ils n'ont pas de gardien, un membre de la famille est désigné pour garder la maison.

Un jour de fête est également l'occasion de célébrer les mariages (donc nombres de mariages ont eu lieu au réveillon de Noël ou le soir du 31). Cela a surtout l'avantage d'organiser une seule fête pour deux événements, et donc de limiter les frais financiers.

En revanche, comparé à l'Europe, il y a beaucoup moins cette frénésie de décorations dans les magasins et l'effervescence des achats à la dernière minute est beaucoup moins sensible. Le stress, je ne pense pas que beaucoup connaissent.

Cette année un événement particulier a eu lieu à Kigali. A l'aide de plusieurs sponsors, le chanteur nigérien « 2 Face » a donné un concert au stade national. Même si l'entrée VIP n'était qu'à 5000 francs rwandais (3000 francs rwandais l'entrée normale - 1 franc suisse = 425 francs rwandais), cela n'était pas donné à tout le monde de prendre part à ce concert, beaucoup ayant déjà utilisé leurs maigres économies dans la fête de Noël ou le repas du Nouvel An (environ 50 % de la population vit toujours en dessous du seuil de pauvreté, le PIB est d'à peine 250 francs par habitant contre environ 45'000 CHF en Suisse). La chanson phare de « 2 Face » s'appelle « You are my African Queen » et elle est au top du hit parade africain. Mais surtout, à la fin du concert, à minuit, l'événement principal fut un immense feu d'artifice de 15 minutes, tiré sur les hauteurs de la ville. Cela faisait 11 ans qu'un tel événement n'avait pas eu lieu au Rwanda. Après le génocide de 1994 et le changement de gouvernement, tous les feux d'artifices avaient été prohibés, car cela rappelait de trop mauvais souvenirs à la plupart des Rwandais.

Enfin, ce fut un nouvel an pour sûr plus chaud qu'en Suisse, puisque ici on l'a passé en T-shirt sur la terrasse pour admirer le feu d'artifice. Et pour bien commencer l'année, pourquoi ne pas faire un petit plongeon dans la piscine communale et siroter un coca bien frais à l'ombre des arbres.

Coucher de soleil sur le lac Kivu

[Imigongo] [Hash] [Noël] [Cards from Africa] [Visite Présidente Suisse]