Petra

Me voilà presque à la fin de mon séjour en Jordanie. Deux ans se sont écoulés et je ne vous ai toujours pas parlé de Petra, le site touristique le plus connu de Jordanie et classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Certains y verront peut-être un parallèle avec les églises de Lalibela, en Ethiopie, que je vous avaient présentées en 2003.

Je ne sais par où commencer, tellement le site est grand et qu'il y a de choses à voir.

Panorama de Petra

Trêve de bla-bla, je vous invite à consulter http://fr.wikipedia.org/wiki/P←tra pour tout connaitre sur le site d'un point de vue historique

Pour une brève explication des monuments culturels, suivez le guide sur la page http://dp.mariottini.free.fr/carnets/jordanie/visiter-petra-voir.htm.

Et un must, pour des photos panoramiques 360°, visitez les 14 photos sur le site http://www.juste-pour-voir.net/20101116Petra (j'y ferais parfois référence dans le texte ci-dessous pour vous situer les lieux).

 

Et comme beaucoup de gens ont déjà écrit sur Pétra, moi je vais me contenter de vous partager quelques péripéties de ma visite en famille.

Depuis 2010, les prix d'entrée de Petra ont passablement augmentés. Certes, un jordanien ou résident ne paiera que 1.3 CHF d'entrée. Pour le touriste, cela lui en coutera pas moins de 65 CHF pour 1 jour, et jusqu'à 78 CHF pour 3 jours. Et si vous êtes uniquement de passage pour la journée depuis Israël ou l'Egypte tout proche (donc sans nuitée en Jordanie), alors il vous faudra débourser près de 117 CHF. Par contre, sont inclus maintenant dans le prix une brochure explicative, un guide ainsi que la descente à cheval. Quoi qu'il en soit, les Jordaniens ont bien compris que si il y avait de l'argent à prendre chez les touristes, c'est bien à Petra que les gens sont prêts à y payer n'importe quel prix. Pour mémoire, il y a encore quelques années, l'entrée du site était gratuite.

 

Temple aux obélisques     A cheval vers le Siq

Bref, c'est bien beau sur le papier ce qui est inclus dans le prix, dans la pratique il faut relativiser. La brochure explicative ressemble plus à un dépliant publicitaire d'une page A4 recto-verso, vous expliquant les points principaux de la visite au bas de la vallée, la même chose que ce que vous présentera le guide par la suite. Le guide nous accueille pour un groupe d'environ 30 personnes. Une fois le portail d'entrée du site passé, les chevaux nous attendent. En selle. La visite commence sur un large sentier aménagé séparé pour les piétons et chevaux (cf panorama points 1 et 2). 2-3 premiers tombeaux s'offrent à nous. Après environ 1 kilomètre, nous arrivons à l'entrée du Siq. Et là surprise, les chevaux s'arrêtent. Il leur est interdit d'aller plus loin. Fin du tour à cheval et nous n'avons encore presque rien fait. Et à la descente du cheval, le conducteur du cheval nous tend la main pour recevoir son bakchich (c'est là que je me demande à quel point le surplus que l'on paie dans le ticket d'entrée leur est retourné).

Le Siq de Petra Le Siq de Petra Le Siq de Petra

Le guide commence alors ses explications. Nous nous engouffrons dans le Siq (cf panorama point 3), un défilé entouré de falaises hautes de 100 mètres qui protégeait la ville de Pétra. C'est donc parti pour 1,5 km de marche dans cet étroit chemin, en n'oubliant pas de laisser la place aux chevaux avec calèches, pour ceux qui ont négocié le supplément de 25 CHF et généralement réservé aux personnes âgées ou ne pouvant marcher. Au fur et à mesure du défilé, le guide s'arrête par endroit pour les explications (cf panorama points 4, 5, 6, 7, et 8). Mais comme son temps est compté (environ 1 heure pour faire la descente), il n'attend pas que le groupe soit entièrement là pour donner ses explications (sans porte-voix).

Poisson - Elephant

Nous arrivons enfin à la Khazneh, ou le Trésor (cf panorama point 9), temple le plus célèbre de Petra (c'est ce dernier que l'on peut voir dans le film « Indiana Jones et la dernière croisade »). Mais l'intérieur du temple ne se visite pas, car il n'y a rien à voir (les épreuves menant au Saint Graal d'Indiana Jones sont purement fictives) Cette fois, les calèches s'arrêtent aussi, car c'est un chemin de sable qui s'offre à nous maintenant.

La Khazneh - Trésor     La Khazneh - Trésor

Ce que j'ai appris par la suite, c'est que le site de Petra est partagé entre diverses tribus de bédouins. Donc les calèches s'arrêtent à cette endroit, car c'est là que s'arrête le territoire de la tribu qui gère les calèches. Depuis le temple du Trésor, il faut donc marcher environ 100 mètres (cf panorama point 10) en direction de la rue des façades et du théâtre romain (cf panorama point 12) pour tomber sur une autre tribu bédouin qui propose cette fois la suite du chemin à dos d'âne ou de chameau (et bien sûr, un nouveau prix à négocier).

Panorama vers l'amphithéâtre

Si vous préférez vos jambes, alors préparez-vous à marcher 2 kilomètres supplémentaires, le long de la rue des façades, la plus emblématique de Pétra, avec la façade la plus haute (46 mètres, cf panorama point 13).

L'amphithéâtre     La rue des façades et la plus haute (46 mètres)

La rue des Façades     Mosaïques

Vous déboucherez alors sur le Cardo (cf panorama point 14) ou ville moderne (romaine) pour terminer au Qasr el-Bint (temple dédié à Dushara, le dieu principal de Pétra). Pour les touristes à la journée ou tours organisés, c'est plus ou moins là que se termine la visite de Pétra. Certes vous aurez vus quelques monuments, mais de loin pas tous, car on estime à plus de 700 le nombre de temples et tombeaux présents sur le site de Pétra, dont moins de 1% de la surface a fait l'objet de fouilles. Il va donc de soi qu'une journée pour Pétra est bien insuffisant, tant il y a d'autres sentiers à découvrir.

Le Cardo     L'arche     Qasr el-Bint     Le Cardo

Notre guide prend donc congé de nous au bout du Cardo et nous laisse libre de continuer la visite. Il ne faut juste pas oublier que la seule route de sortie, c'est par où nous sommes arrivés, donc un peu plus de 4 kilomètres à faire en marche arrière. La fin du Cardo est une sorte de place principale, puisque se concentrent là quelques restaurants, un petit musée et nombreux autres départs de sentiers pour découvrir le reste du site, dont le chemin qui va nous conduire au « Monastère ».

Au fond de Petra     Vue sur quelques-unes des 700 cavernes

Et là, pour ceux qui ne veulent pas marcher jusqu'au Monastère, il faut changer de monture, car se ne sont que les ânes qui montent au monastère. J'espère que vous avez de bons baskets, car il faut de nouveau compter 1,5 kilomètre pour rejoindre ce monument, et surtout, un peu plus de 800 escaliers à gravir pour arriver au sommet de la montagne.

Mais la petite heure d'ascension vaut la peine, tant le temple et le paysage de bout du monde sont époustouflants.

Le monastère de Petra

En montant vers le Monastère     Le monastère de Petra

Panorama du monastère de Petra

Le bout du monde     Le bout du monde, roches volcaniques

Mais pourquoi allaient-ils construire de tels temples dans un lieu si perdu. Le temps semble suspendu en ce lieu (mis à part la boutique souvenir et kiosque à boissons), avec un paysage à couper le souffle, loin de tout. Après une bonne heure au sommet à visiter le lieu, nous reprenons le chemin de la descente. C'est impressionnant de voir avec quelle aisance les ânes montent et descendent sur les escaliers (les gens sur leur dos semblent eux moins à l'aise).

A dos d'âne vers le Monastère

Un autre lieu important de Petra est le haut lieu du sacrifice. On y parvient également en gravissant de nombreux escaliers, situés à la droite du théâtre romain (cf panorama point 11).

En montant vers le haut lieu du sacrifice     En montant vers le haut lieu du sacrifice

Et là, comme sur le chemin du monastère, plusieurs escaliers. Et à chaque passage un peu plus large, un bédouin a installé son stand de souvenirs.

Marchands     Marchands

Arrivé au sommet du haut lieu du sacrifice (personnes avec le vertige s'abstenir, il n'y a qu'à voir la taille de gens au bas de la falaise ci-dessous), le panorama sur la rue des façades et la ville romaine est imprenable. On comprend mieux que ce haut lieu fut sacré, tant de merveilles s'offrant à notre regard.

Le haut lieu du sacrifice     La rue des façades depuis le haut lieu du sacrifice

Panorama depuis le haut lieu du sacrifice

Ci-dessous, les Nabatéens ont même été jusqu'à construire des obélisques à l'entrée du site, mais attention, pas en érigeant les pierres, mais bien en taillant le sommet de la montagne pour qu'il ne reste plus que les deux pointes.

Les obélisques

PPour la descente, nous décidons de sortir du sentier le plus touristique pour descendre par la face ouest et découvrir alors plein d'autres tombeaux. Par cette face, nous n'avons presque rencontré personne durant la descente. A noter cependant la rencontre d'une femme bédouin, avec ces 4 enfants, sur le dos d'un âne (le pauvre). Et mis à part le dernier bar-souvenir du haut lieu du sacrifice, aucun étal sur ce versant de la descente. En revanche, les images de la roche multicolore aperçue sur la descente est un souvenir en soi.

La fontaine     Les escaliers dans le roc    Petra et ses couleurs

Dans les vallées     Dans les vallées

 

L'escorte de Leonardo di Caprio

Ce qui est important de garder en tête lors de la visite de Petra, c'est que peu importe le tour choisi, il faudra obligatoirement repasser par le Siq et le Wadi pour sortir du site, donc minimum 2,5 kilomètres. N'oubliez donc pas de garder quelques forces. Le seul moyen de faire exception à cette règle (et donc de profiter d'une voiture), c'est d'être une star, comme nous avons pu le constater lors du premier jour de notre visite. En effet, lors de notre premier jour de visite, alors que nous étions à l'entrée du Siq, nous avons vu débarquer un convoi de véhicules 4x4 et plusieurs personnes en sortir. Il s'agissait en fait de Leonardo Di Caprio, Bar Rafaeli, Naomi Campbell et Kevin Connolly, en visite incognito (mais bon, en arrivant de la sorte, difficile de passer inaperçu). Et d'ailleurs, après qu'ils eurent parcouru le Siq à pied, les véhicules les ont récupérés au Khazeneh pour continuer le reste de la visite en voiture.

Et si vous n'en n'avez pas encore assez, je vous encourage à découvrir le blog de mon collègue, passionné de photo et d'écriture, qui vous raconte sa découverte de Pétra : http://www.oeil-et-plume.net/2011/09/jordanie-les-bedouins-de-petra et http://www.oeil-et-plume.net/2011/09/jordanie-les-tresors-de-petra

 

 

 

 

Panorama 360° de Petra

 

[Amman] [Petra] [Wadi Rum] [Jerash] [La Mer Morte] [Site Baptême Jésus] [Nebo-Madaba] [Karak] [Aqaba] [Umm Qais] [Châteaux] [Ramadan]