Amritsar

Le mois d'août en Inde est un très bon mois pour les employés, un peu moins pour les employeurs. En effet, à New Delhi, pas mois de 4 jours fériés étaient au programme. Ce qui m'a permis de découvrir certains recoins de l'Inde dont je vais vous en présenter certains dans les mois à venir. J'ai pu en l'espace de quelques semaines voyager à travers les religions. Rencontre d'abord avec les Sikhs et Amritsar, leur capitale spirituelle, puis avec les Hindous et la plus sacrée de leurs 7 villes, Vârânasî (connue aussi sous le nom de Bénarès). Enfin, continuation sur Calcutta avec l'œuvre de la catholique Mère Theresa et des missionnaires de la charité pour terminer avec le Ladakh et sa capitale Leh où cohabitent bouddhistes et musulmans.

Commençons aujourd'hui avec la ville d'Amritsar au Penjab.

Temple Harmandir Sahib Amritsar

Temple Harmandir Sahib Amritsar

Qu'est-ce que le Sikhisme ?  Le mot sikh vient du sankrit shyshia qui signifie disciple. Cette religion fut crée au XV siècle par le premier des 10 gourous, Guru Nanak. Elle est étroitement liée à l'histoire du Penjab et compte aujourd'hui environ 23 millions d'adeptes, ce qui en fait la 5e religion au monde. Pour plus de détails, consultez les articles sur Wikipedia, http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_sikhisme et http://en.wikipedia.org/wiki/Amritsar

Temple Harmandir Sahib Amritsar  Temple Harmandir Sahib Amritsar Temple Harmandir Sahib Amritsar

3 principaux lieux sont à voir à Amritsar, donc le plus célèbre est le Harmandir Sahib, plus communément appelé le temple d'or ou littéralement le Temple de Dieu. Ce temple attire plus de monde que le Taj Mahal, pouvant aller jusqu'à 100'000 visiteurs par jours lors des pèlerinages. Il est aussi le siège du parlement Sikh. Ce temple fut commencé par le 5e guru et terminé en 1604. Ce n'est qu'au début du 19e siècle que l'or fut ajouté sur les étages supérieurs (plus de détails sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Harmandir_Sahib).

Temple Harmandir Sahib Amritsar               Temple Harmandir Sahib Amritsar

C'est un des lieux de pèlerinage les plus importants des Sikh. C'est dans le temple, au milieu du lac que se trouve le Guru Granth Sahib, le guru éternel, légué après le 10e guru vivant. C'est un grand livre original qui rassemble les écritures saintes des divers gurus. Pour l'approcher, il faut être prêt à faire une longue file d'attente.

Temple Harmandir Sahib Amritsar  Temple Harmandir Sahib Amritsar

Temple Harmandir Sahib Amritsar

Ce temple possède aussi 4 portes, symbolisant l'ouverture des Sikhs vers tous les peuples et toutes les religions. Ils prônent l'attitude positive. Ce temple se trouve au milieu d'un grand bassin d'eau appelé Bassin du Nectar d'Immortalité ou « Amritsar » en langage local (de Amrit, nectar immortel et Sarovar, réservoir saint). Ce bassin est lui-même entouré de divers bâtiments, tous de marbre blanc sculpté. Tout ce complexe se trouve en plein centre ville (alors qu'au début de la construction s'était dans une forêt) de la vieille ville fortifiée d'Amritsar, avec son marché permanent  et son bruyant trafic. Les ruelles sont étroites, ce qui n'empêche pas la circulation à double sens, même si il est quasi impossible de se croiser. Je vous laisse imaginer alors le concert de Klaxons.

Amritsar Amritsar Amritsar

Mais ce qui est admirable dans tout cela, c'est qu'une fois qu'on entre dans l'enceinte du temple, tous les bruits semblent disparaître, pour laisser place au recueillement, la prière et la méditation. Des haut-parleurs diffusent en permanence les psaumes chantés de l'intérieur du Hamandir Sahib par les Sikh responsables du temple. Donc règles pour entrer dans le temple : y aller pieds nus (je vous laisse imaginer la taille des vestiaires à chaussures) et se couvrir les cheveux (généralement un turban pour les Sikh, car pour les plus pratiquant , interdiction de se couper les cheveux ou la barbe).

Temple Harmandir Sahib Amritsar  Temple Harmandir Sahib Amritsar

Des tapis sont disposés tout autour du bassin, afin de ne pas se bruler les pieds sur le marbre chaud. Ce qui frappe après plusieurs mois en Inde, c'est la propreté dans le temple, malgré la présence permanente de milliers de pèlerins.  Comme pour les Hindous dans le Gange, chaque pèlerin se doit de se tremper dans ce nectar d'immortalité.

  Temple Harmandir Sahib Amritsar

Et bien sûr, avec la chaleur, il faut boire. Donc à chaque angle du temple, des points de distribution d'eau sont organisés gratuitement, avec des bénévoles pour la vaisselle des gobelets.

Temple Harmandir Sahib Amritsar Temple Harmandir Sahib Amritsar Temple Harmandir Sahib Amritsar

Dans l'optique d'attitude positive des Sikh, le bénévolat et rendre service aux autre fait partie de leur courant de penser. Donc même si les gens viennent en pèlerinage, tout le monde met la main à la pate. Ainsi, vers 15h de l'après midi, il est temps du grand nettoyage. Les responsables du temple sortent des seaux, des balais et des raclettes, et aussitôt, des centaines de personnes s'alignent le long du bassin pour récolter l'eau, d'autres pour la transporter jusque sous les arcades, ou d'autres vont jeter l'eau pour que les suivants balaient et récurent.

Temple Harmandir Sahib Amritsar  Temple Harmandir Sahib Amritsar

En fin de journée, vers 22h30, le Guru Granth Sahib (Grand Livre Saint) est sorti du temple pour être emmené dans le Akal Takhat (littéralement le Trône de l'Eternel, utilisé aujourd'hui comme bâtiment du conseil sikh) où se trouve la chambre du 6e Guru.

Temple Harmandir Sahib Amritsar    Temple Harmandir Sahib Amritsar

Cela permet ainsi de nettoyer le temple central. Donc à peine le pont sur le lac est libéré de tout pèlerins que des centaines de volontaires se présentent pour astiquer les sols, faire briller les balustrades et autres lustres, afin que tout soit prêt pour le lendemain 4h, lorsque le Saint Livre retrouvera sa place dans le temple.

Temple Harmandir Sahib Amritsar  Temple Harmandir Sahib Amritsar Temple Harmandir Sahib Amritsar

Vous vous doutez bien qu'avec autant de pèlerins chaque jour, il est difficile de loger tout le monde (certes il y a des centaines de petits hôtels alentours, mais en nombre bien insuffisant). Donc à la nuit tombée, et bien les gens se couchent simplement sous les arcades du temple, voir au bord du bassin.

Temple Harmandir Sahib Amritsar   Temple Harmandir Sahib Amritsar

La grande salle à l'entrée qui sert de lieu de prêche durant la journée se transforme en dortoir géant à la tombée de la nuit.

Temple Harmandir Sahib Amritsar  Temple Harmandir Sahib Amritsar

Et faire dormir ses gens, c'est une chose. Mais il faut les nourrir aussi. Donc dans  leur esprit de bienveillance, une cuisine géante sert des repas gratuitement à tous ceux qui s'y présentent. On dit que cette cuisine peut produire plus de 6000 pains à l'heure. Et comme tout le reste, cette cuisine fonctionne grâce au bénévolat des pèlerins, ouverte 24h/24. Spontanément, les gens se proposent pour couper les oignions, cuire les galettes et autres bouilles (dans des marmites à la taille XXL), distribuer les assiettes, servir les plats, débarrasser et faire la vaisselle. Et tout cela dans la joie et la bonne humeur, avec trop de monde pour donner un coup de main.

Temple Harmandir Sahib Amritsar   Temple Harmandir Sahib Amritsar Temple Harmandir Sahib Amritsar

Temple Harmandir Sahib Amritsar      Temple Harmandir Sahib Amritsar

Temple Harmandir Sahib Amritsar

Et voici la machine à laver géante, en 5 étapes de lavage.

Temple Harmandir Sahib Amritsar 

Et les Sikh ont aussi leur fierté. Le 4 juin 1984, lors de l'opération Etoile Bleue, l'armée indienne sous l'ordre du premier ministre Indira Gandhi a envahi le temple, pour capturer Jarnail Singh Bhindranwale, leader d'un groupe religieux Sikh supposé préparer un soulèvement. L'Akal Takhat fut très endommagé. Le gouvernement indien entrepris alors de le restaurer. Mais cela ne fut pas du goût des Sikh, qui excommunièrent les Sikhs qui avaient participé à sa restauration et après avoir détruit complètement le temple restauré, le reconstruisent encore plus grand dès 1986. Après 9 ans de travaux et de bénévolat, le nouveau lieu pouvait ouvrir.

Akal Takhat Amritsar  Akal Takhat Amritsar

Et tout autour du bassin se trouvent des lieux saints des divers gurus, comme les arbres les ayant abrités lors de la construction. Bref, bien assez de lieux de dévotion pour les nombreux pèlerins.

La visite de ce temple fut un moment très agréable et relaxant, au milieu du vacarme incessant des villes indiennes.

Temple Harmandir Sahib Amritsar                    Gurudwara Baba Atal Sahib

 

Le deuxième lieu symbolique d'Amritsar est le jardin de Jallianwala. L'armée britannique, craignant une insurrection à cette époque, avait interdit tout rassemblement. Ayant entendu que 15'000 à 20'000 personnes (femmes et enfants inclus) c'étaient rassemblés dans ce parc, un commandant s'y rendit avec 50 hommes et ordonna d'ouvrir le feu sans distinction.

Jallianwala_Bagh_Memorial_001          Jallianwala_Bagh_Memorial_002

C'est donc dans ce jardin que le 13 Avril 1919, plus de 300 civils indiens (1000 d'après le congrès indien) furent massacrés par l'armée britannique, force occupante de ce qui était encore une colonie. Ce massacre (http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d%27Amritsar) intervint le jour anniversaire de la naissance Khalsa, la nation des Sikhs (http://fr.wikipedia.org/wiki/Khalsa).

Jallianwala_Bagh_Memorial_003  Jallianwala_Bagh_Memorial_004

Le commandant voulait marquer un coup fort, pour annihiler toute idée de soulèvement. Mais cet événement souleva la colère des gens du Penjab et de la colonie des Indes tout entière. Ce fut un des déclencheurs qui prépara le terrain pour le « Mouvement de Non Coopération » que Gandhi initiera l'année suivante et mènera à l'indépendance quelques années plus tard. Le monument actuel fut érigé par l'Inde indépendante, et les murs gardent encore les stigmates des balles britanniques.

Jallianwala_Bagh_Memorial_005                                                   Jallianwala_Bagh_Memorial_006

Jallianwala_Bagh_Memorial_007

 

Enfin, la troisième grande activité se situe à 30 kilomètres à l'ouest d'Amritsar, sur le route reliant Dhaka (au Bengladesh) à Lahore (au Pakistan) et qui traverse toute l'Inde.  Nous voici à Wagah, la frontière entre l'Inde et le Pakistan. Ce village fut coupé en 2 par la ligne de Radcliffe lors de l'indépendance du Pakistan et de l'Inde, en 1947. C'est soi-disant le seul lieu de passage routier entre les deux pays. Mais ce village est surtout connu pour sa cérémonie de fermeture de la frontière qui a lieu chaque soir au coucher du soleil.

Wagha_Border_001  Wagha_Border_002

Chaque soir, des milliers de personnes affluent de Lahore et d'Amritsar pour prendre place sur les gradins installés de chaque côté de la ligne de démarcation.

Wagha_Border_003

Ensuite, pendant presque une heure, les deux armées offrent un spectacle aux visiteurs, chacun essayant d'impressionner l'autre de part de la frontière, par un lever de jambes, une marche martiale et un regard provocateur. La moindre erreur est scrutée par l'autre armée.

Wagha_Border_004  Wagha_Border_005

Wagha_Border_006  Wagha_Border_007

Même si cela peut ressembler à du folklore, n'oublions pas que ces deux pays se sont déjà fait 3 guerres, et que régulièrement des affrontements au lieu au Nord dans le Cachemire (où la frontière n'existe toujours pas, on parle de ligne de contrôle) avec des soldats tués mensuellement de chaque côté de la frontière. Donc, durant tout la cérémonie avec les portails grands ouverts, deux militaires armés et en tenue de combats se postent sur la ligne de démarcation, afin d'enlever tout velléité à quiconque de vouloir traverser.

La cérémonie se termine de façon synchronisée, chaque pays abaissant tous les drapeaux de leur site respectif et refermant les portails.

Wagha_Border_008  Wagha_Border_009

Donc, malgré une frontière hyper-militarisée (et multiples palissades), l'Inde, la plus grande démocratie du monde vous souhaite la bienvenue.

Wagha_Border_011  Wagha_Border_010

 

 

 

[New Delhi] [Fête Nationale] [Srinagar] [Fatehpur Sikri] [Agra] [Taj Mahal] [Amritsar] [Calcutta] [Kerala] [Goa]