La Toden

Pourquoi avoir choisi ce village de La Toden comme nouvelle escale de voyage. Si la coopération entre les Scouts de Suisse et le mouvement au Burkina Faso existe depuis 1993, c'est suite à un projet de construction de jardin d'enfant réalisé dans ce village (plus d'infos sur le site du MSDS). Il était donc normal d'aller y faire un tour.

Devant la garderie
Devant la garderie

Le village est constitué de plusieurs petits quartiers répartis au milieu des champs. Il n'y a pas d'électricité et quasi aucune circulation.

Ici on se sent en liberté, on entend les animaux, il n'y a pas de gros mur pour entourer les diverses propriétés.

En plus je tombe sur les nuits de pleine lune, le paysage est donc féérique.

Au puits

Au loin, on voit les villageois qui puisent l'eau au puits à l'aide d'une longue corde.

Puits sans protection

Souvent les puits ne sont même pas protégés par des murs.

Enfants de la garderie

Je profite de la journée pour visiter le jardin d'enfants et participer aux animations et leçons.

Enfants de la garderie
Enfants de la garderie
Enfants de la garderie

Comme nous sommes en période froide (20 degrés le matin), les enfants ne commencent les cours qu'à 8h30 au lieu de 8h et ils font un peu de gym pour se réchauffer.

Aujourd'hui, apprentissage des couleurs pour les plus âgés.

Enfants de la garderie
Enfants de la garderie

Leçon de dessin pour les plus jeunes

Enfants de la garderie
Enfants de la garderie
Enfants de la garderie

Puis c'est l'heure du goûter, bouillie de riz.

Bien entendu, il en faut pas oublier de se laver les mains avant.

Lavage des mains
Goûter

"Mais où ai-je mis mon bol?"

S'en suit une heure d'expression libre dans la cour de jeux.

Enfants de la garderie Enfants de la garderie
Enfants de la garderie

"Bonjour la Suisse."

A 11h30, chacun s'en retourne à la maison jusqu'au lendemain.

La garderie
Route vers Yako
Bois de la coopération helvetico-burkinabée

L'après-midi est mis à contribution pour la visite de la région en compagnie de René, notre personne de contact au village.

Bois de la coopération helvetico-burkinabée

Il m'emmène à l'entrée du village où la coopération scoute helvético-burkinabée a réalisé une plantation d'arbres. Vu la taille des arbres, le village va pouvoir procéder à une deuxième coupe des eucalyptus.

Plaine déserte

Dans cette région du nord burkinabé, le reboisement est une des priorités dans la lutte contre la désertification.

Il suffit de faire quelques mètres de plus en dehors du bois pour se rendre compte que la végétation peut vite disparaître.

Bureau de la sauvegarde de l'environnement

René d'ailleurs travaille dans cette lutte par l'intermédiaire de l'association pour la sauvegarde de l'environnement. Etant forestier de formation, cela aide beaucoup.

Dans son centre de cultures, on prépare les semences pour les prochaines cultures.  Mais comme cet été il n'a presque pas plus, les cultures ont été très mauvaises et les gens n'ont plus d'argent puisqu'ils n'ont aucune récolte à vendre.

La famine et la sécheresse menacent toute la région dans les prochains mois.

Va-t-on ici aussi voir apparaître bientôt les mêmes dunes de sable qu'à Ménégou?

Cultures
Coucher de soleil à La Toden

Une grande journée se termine avec pour tous ces villageois ces mêmes soucis rémanents: De quoi demain sera-t-il fait? Pourrons-nous manger à notre faim? Pourvu que la maladie ne nous attrappe pas. Comment pourrons-nous avoir de l'argent?

Ici, on ne vous embête pas pour une autorisation qui manque, une distance non respectée pour un panneau publicitaire, 5 minutes de retard non justifié, un phare qui ne marche pas...

Sur ces interrogations, je quitte ce village le lendemain matin à 6h pour continuer mon voyage vers Ouahigouya.

[Descriptif] [Au fil des jours] [Centre Guides] [Ouagadougou] [Dédougou] [Gorom-Gorom] [Ménégou] [Dori] [Pampa] [Kaya] [Manga] [Tiébélé] [] [La Toden] [Ouahigouya] [Bazoulé] [Cartes]